Follow Us

Comment faire une belle allée de jardin en pavée ?

Comment faire une belle allée de jardin en pavée

Tous les jardins ont des allées prévues ou non. Un chemin bien conçu garde vos pieds au sec et vous permet d’accéder facilement et en toute sécurité à votre maison. Aussi, qu’il vous dirige, vous et vos invités, sous une voûte de jasmin ou au détour d’un virage vers un bassin réfléchissant, une allée bien faite rend le jardin plus accueillant. Elle définit également les zones du jardin, car elle relie des parties sans rapport entre elles pour créer un ensemble cohérent. Dans cet article, vous découvrez comme réaliser une belle allée de jardin en pavée.

Tracer votre chemin

L’efficacité d’un chemin dépend de la façon dont vous le tracez. Il est conseillé de commencer par le plus essentiel, l’allée principale. Ce type d’allée mène aux portes d’entrée et de sortie, et est souvent relié à la rue ou au trottoir.

Vous devez garder un chemin droit près de la maison pour prolonger l’architecture de votre maison, bien que ce ne soit pas une règle absolue. Une allée bien tracée est facile à suivre et prévisible, et donne un aspect formel. Mais vous pouvez adoucir la formalité et ajouter de l’intérêt en mettant des plantes le long des bords de votre allée.

Un chemin secondaire est une ramification d’un chemin primaire et s’étend généralement plus loin dans le paysage, peut-être vers un potager ou un banc isolé. Étant donné qu’un sentier secondaire n’est pas aussi fréquenté qu’un sentier principal, vous pouvez le rendre plus étroit et moins encombrant. Vous pouvez également lui donner des courbes douces pour le rendre plus décontracté et niveler une légère montée. Rapprochez-vous d’une société de pavage dans le brabant wallon afin d’avoir un bon et beau résultat.

Quelle largeur ?

Pour la réalisation d’un chemin principal, il est important de prendre en compte les utilisateurs. De fait, deux personnes doivent pouvoir marcher côte à côte dans l’allée. Celle -ci doit intégrer convenablement le plan architectural de votre maison. Cela permet de s’assurer que la maison et le sentier sont liés l’un à l’autre. On doit observer par exemple, une correspondance entre la largeur et la porte d’entrée.

Un chemin secondaire est plus susceptible d’être utilisé par une seule personne à la fois et doit être plus étroit. Les chemins tertiaires sont également encore plus étroits. Ils sont les plus occasionnels et les moins fréquentés. On peut avoir par exemple, un sentier étroit recouvert de paillis d’écorce qui mène à une zone boisée derrière la maison. Varier la largeur de ce type de chemin ajoute de l’intérêt à la promenade.

Quelle largeur

Les meilleurs matériaux

Choisissez la surface

Les surfaces douces comprennent une variété de paillis et de gazon. Les surfaces dures, notamment les pavés en brique et en pierre, offrent une grande variété et une belle apparence.

Tenez compte de la sécurité, de l’aspect pratique, de l’apparence et du coût lorsque vous choisissez un matériau de surface.

Complétez votre maison

Un chemin qui s’intègre visuellement est fait de matériaux qui s’harmonisent avec le style et les matériaux de la maison et des structures environnantes. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas mélanger des matériaux contrastés pour donner du peps à votre allée.

Le mélange permet également de marier des matériaux coûteux, comme la pierre taillée avec des matériaux moins chers, comme la brique. Mais trop de matériaux sans rapport les uns avec les autres au même endroit a tendance à être déroutant.

Pose allé de jardin

Pensez à l’objectif et à l’emplacement

Un chemin principal très fréquenté doit être fait d’un matériau qui se fixe fermement en place et offre une surface uniforme et antidérapante. Les matériaux meubles et informels, comme la pierre concassée ou l’écorce, sont souvent inappropriés près d’une entrée. Ils sont également difficiles à pelleter lorsqu’il neige, mais conviennent parfaitement pour un chemin tertiaire occasionnel qui traverse un bois ou un potager.